- 29 Janvier : Vol prévu de 12h, j’arrive à dormir environ la moitié du temps, après un bon repas qu’on a eu finalement vers deux heures du matin. Je me mets de la musique pour mieux dormir et finit ensuite mon film et m’en attaque un autre sur l’ordinateur que je finirai de voir à Londres. Vol un peu perturbé par des secousses assez importantes au dessus des montagnes Afghanes, quand on volait à 9000 mètres, moins importantes quand on a attaqué de voler au-delà de 36000 pieds (10972 mètres).

     On arrive à l'heure prévue dans un Londres froid (-1°C), et "foggy as usual". Navette vers le terminal 5 pour le vol vers Paris. Une fois là bas je me refais un petit déjeuner avec le riz gluant qui me reste et m’achète un peu de chocolat avec une paire de nouveaux bouquins (1 acheté le second à moitié prix, soit environ le tarif que j’aurai payé chez Amazon). Je me pose sur des sièges confortables dans un coin du terminal, il y en a des nouveaux où on peur dormir. Je finis mon film et cherche un coin pour me brancher mais res, je devrais attendre Paris CDG. Je mets à jour mon blog, je me connecterai à Paris et j’attends l’ouverture de ma salle d’embarquement que je devrai connaître aux alentours de 8h30. Je me rends là-bas et je rentre dans l’avion assez rapidement. Airbus A321 plus confortable que le 747 et loin d’être rempli. Vol à l’heure et rapide d’une heure.

     Je retrouve mon bagage vers le début à Charles de Gaulle, et je discute avec des jeunes eux aussi de retour de Thaïlande à qui je porte un peu la guigne en leur disant qu’une fois de retour de Thaïlande il y deux ans je n’avais pas retrouvé mon sac et c’est ce qui leur est arrivé car ils avaient demandé depuis Chiang Mai de faire suivre le sac sur leur vol British Airways. Par chance le service de bagages à CDG est très réactif et sait leur dire où sont leur bagages et qu’ils arriveront avec un prochain vol dans la journée et livrés chez eux en Chronopost d’ici mardi.

     Moi je reste à traîner avec mon chariot et mes bagages dans l’aérogare cherchant un endroit pour faire charger mon ordi portable. Je prends à manger dans une boulangerie et me pose chez Mac Do et prend un café et me branche sur la seule prise disponible. Je traîne et descend ensuite dans la gare SNCF attenante. Il fait froid là-bas dedans. Je me pose et discute un moment avec une jeune poitevine qui revient de 6 mois en Angleterre en Erasmus. Je ne fais pas gaffe aux annonces et me rend compte qu’il est l’heure de mon train trop tard, une minute après. C’est un billet Prem’s donc la baise, faut que j’en rachète un autre, 65€ soit le prix de mon A/R je suis dégoûté car je suis sûr que mon train a pas été annoncé autant de fois que le suivant que j’ai pris. Pour une fois que j’ai besoin que le train soit en retard, il ne l’est pas.

     Bref, j’arrive une heure plus tard à Lyon Part Dieu, après un film, et Annie est là. Je rentre à Saint Priest et retrouve ma voiture, pose mon sac, me fais un bon repas et vais me coucher vers 22h, pour une nuit de 13h réparatrice après 39 heures debout. Retour tranquille le Dimanche avec la neige en Haute-Loire et en nord-Lozère. J'arrive un peu avant 17h après 2h45 de route et retrouve ma famille, sort ce qui craint dans les sacs et file des épices à Mickaël avant qu'il parte pour Montpellier. Je règle aussi tout de suite mon amende en ligne de 45€. La boucle est bouclée.

      Voilà, C’est fini. Et à bientôt pour un prochain blog de voyage.