- 15 Janvier : Lever 7h, finalement j’ai bien dormi sur ce sommier avec juste une couverture dessus, un peu raide mais bon. Agréable douche chaude. Je refais mon sac et vais rendre les clefs. Je prends le petit déjeuner en bas car les proprios ont  une petite épicerie et je m’achète de quoi manger ce midi et je me fais faire un plat de riz. Je descends la rue vers le débarcadère m’arrête à une boulangerie et prend un de leur fameux croissant avec un vrai expresso, et me rend au bateau. Il est déjà bien rempli et du coup je me prends une place à l’avant là ou les sièges sont dans l’autre sens et où surtout c’est beaucoup moins bruyant. C’est complet au point qu’ils sont obligés de mettre un autre bateau en route. C’est un peu nuageux et frais  ce matin mais ça se dégage vite. Je suis un mieux placé pour prendre des photos, je me fais plaisir du coup. Le voyage comprend un peu plus de zones avec des rapides mais reste dans l’ensemble très calme. Seuls des gens du milieu du bateau se sont vus arrosés au contact d’une vague dans les rapides. Je finis mon bouquin dans l’aprem, je suis bien mieux installé que la veille alors le voyage est plaisant. Le paysage est plus découpé et vraiment sympa sur cette partie. Dans un des villages où l’on s’arrête des jeunes filles approchent du bateau directement sur les rochers pour vendre des écharpes et des foulards. On passe devant les grottes remplies de Bouddhas à une trentaine de bornes de Luang Prabang.

     On arrive vers 17h30 après presque 8h de trajet. Je parcours une partie de la ville à la recherche d’une guesthouse (une que j’avais vu sur le routard mais que je n’ai jamais trouvé) et finis par me poser dans une le long du Mékong, avec un grand escalier, les portes et le plancher en teck, très foncé et laqué, le lit est confortable. Je me pose un peu et pars en ville à la recherche d’un endroit pour manger bien que je pense déjà aller dans le petit marché étriqué où se vend tout ce que l’on veut pour manger. Je prends d’abord des brochettes avec du riz gluant aplati et arrosé d’une marinade avant d’être grillé, délicieux. Je descend dans la fameuse rue non loin de là et j’y retrouve le couple d’allemands qui étaient dans le minibus avec moi depuis Chiang Mai. Je suis un peu indécis et ne sais quoi choisir : il y a plein de grills avec du filet de poulet, des cuisses, du canard, des morceaux de poitrine ou des côtes de porc, et du poisson. Je choisi un poisson plat qu’ils cuisent avec une pousse de citronnelle à l’intérieur et une brochette de foies de poulet, et attrape du riz à un autre stand. C’est délicieux. Je suis assis à la même table que les allemands et en face d’un couple d’italiens d’un certain age avec qui j’attaque de papotter, ce qui étonne vraiment mes voisins allemands qui me demandent combien de langues je parle.

      Après ça je repars faire un tour dans la rue principale où il y a le marché de nuit et fais quelques emplettes, avant d’aller dans un bar, le Lao Lao bar au slogan qui m’a vraiment plu : « Drink like a fish…for the price of water ! », « saoulez vous comme un poisson…au prix de l’eau ». Ils ont la wifi et lorsque je demande une bière ils m’apportent carrément 1L dans un pichet, je ne comprenais pas pourquoi il me demandait combien de verres ? Bref, j’ai quasiment tout bu au final (j’ai rincé la table à côté au passage), le temps que je réponde à mes mails et que je mette mon blog à jour. Le couvre feu est à 11h30 donc il va falloir que je rentre bientôt. La ville est vraiment très calme après le couvre feu, tu rentres tranquille en entendant le bruit de tes pas. Quand j’arrive à la guesthouse je suis obligé de cogner à la porte car ils ont fermé la porte principale. Je ne traîne pas trop et vais me coucher vers 0h30.