- 14 Janvier : Lever aux aurores donc, bonne douche chaude (il est vrai que la nuit a été fraîche), puis petit dej’ à l’anglaise. Quelques photos de jour de la jolie guesthouse. Minibus jusqu'au bord du Mékong pour prendre la pirogue qui traverse le fleuve pour Houessay. Arrivés là-bas, « visa on arrival », ça prend un peu de temps car les trois hommes dans le bureau sont pas très énervés, environ 40 min d’attente. Puis tuk-tuk jusqu’à l’embarcadère des bateaux lents où on attend à la terrasse d’un petit commerce l’heure d’embarquer (11h30 au lieu de 10h30 finalement). Je fais du change de Kips car à Pakbeng ils ne prennent pas les Baths. Première Lao beer et bananes séchées pour grignoter. La guide nous fait descendre au bateau vers 11h en nous disant qu’il vaut mieux arriver tôt pour embarquer mais en fait les autres voyagistes ont déjà embarqués alors il reste peu de places au choix. On est un peu serrés, et on aura du retard pour sûr, on nous annonce déjà vers 20h l’arrivée. C’est un peu le bordel l’embarquement, on dirait qu’ils font rentrer plus de gens que possible. Au final il y a de la place pour quasiment tout le monde. C’est parti, vers 11h40 pour environ 6h30 avec les arrêts. Le guide du routard avait raison, on voit de beaux paysages sur le Mékong, mais ce qu’on voit à l’intérieur ce sont des occidentaux qui boivent de la Laobeer, photo à l’appui.

      Il fait bon, il y a plein d’endroits un peu plus serrés où ça forme des rapides, mais la vitesse limitée fait que le trajet est très agréable. Je suis plutôt vers l’arrière du bateau donc c’est un peu bruyant, donc j’ai le MP3 sur les oreilles assez fort pour couvrir le bruit. Finalement on arrive assez tôt, juste avant 18h à la tombée du jour. Il est temps d’arriver je pense car un anglais, on va l’appeler « Sponge Beer », vu tout ce qu’il a bu de Lao Beer, commence à se fighter avec sa copine et part vraiment en Live.

      Bref, je suis le mouvement vers le haut du village afin de trouver une guesthouse. Je vais en visiter une à la moitié de la côte, ça semble pas mal pour le prix, chambres sans charme mais jolie maison en teck. Je me pose un peu et en profite pour mettre à charger mon MP3 puis mon téléphone et je descend faire un tour dans la rue principale voir un peu où j’irai dîner. Je rencontre deux brésiliens, Davi et Felipe  avec qui je fais un bout de chemin, ils sont dans la chambre juste à côté de la mienne. Je leur propose qu’on mange ensemble au resto juste en face qui a l’air pas mal. Le temps qu’ils se douchent j’en profite pour faire une sauvegarde de mes photos prises aujourd’hui sur mon netbook et quand j’ai fini je trace au resto les rejoindre. Ils se sont déjà installés avec deux filles anglophones et m’invitent à les rejoindre. Je prends un plat local au bœuf et courgette en sauce avec un panier de riz gluant, très bon et une Lao beer bien sûr, la grande taille (c’est la seule dispo de toutes façons, 640 ml).

      On apprend que les filles sont toutes les deux enseignantes d’anglais en Chine à Shanghai. L’une s’appelle Thrusha, vient d’Afrique du Sud et a un papa Indien, et a fini sont contrat d’enseignante et voyage avec con amie puis retourne à la fin Janvier chez elle à Johannesburg. L’autre est Irlandaise, s’appelle Claire et commence son contrat. Après avoir mangé et vers l’heure du couvre-feu soit 23h, on file un peu plus haut dans la rue dans le seul bar de la ville où on écoute de la musique forte, et qui peu fermer à 0h. On nous propose Gandja et Opium, mais ça n’intéresse personne. On papotte en anglais bien sûr en essayant de s’entendre au dessus de la musique. Je me rentre un peu avant minuit car il faut se lever aux aurores si on veut pouvoir s’installer sur le bateau comme l’on veut. Chose importante je viens de fêter mon année d’abstinence de cigarettes en passant toute la soirée avec des fumeurs.